actualités

Circuits courts et filière locale

Nous sommes lauréats, avec les ingénieurs de ID5, du concours pour la rénovation et l’extension de l’abattoir de Saint-Romain-de-Popey pour la Communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien.
Tectoniques et ID5 ont déjà livré récemment l’extension du siège de Régilait en Saône et Loire.
Pour permettre le développement des circuits-courts et de la filière viande locale, il est nécessaire d’augmenter les capacités de l’abattoir de 3 200 à 5 200 tonnes annuelles. Ce changement d’échelle s’accompagne de nombreux changements qualitatifs et environnementaux:
remplacement des équipements obsolètes avec une attention portée à l’ergonomie des postes et à l’amélioration des conditions de travail,
réduction de l’impact des installations sur le réchauffement climatique, 
meilleure maîtrise du rejet d’eau résiduaire, 
mise en place d’équipements facilitant la bien-traitance animale,
assurance d’une parfaite hygiène alimentaire,
et transformation de l’image architecturale.

Atteindre les objectifs 2040 du décret tertiaire

Depuis 2021, les propriétaires d’espaces tertiaires doivent déclarer annuellement leurs consommations d’énergies.
Le décret tertiaire, entré en vigueur depuis octobre 2019,  impose en effet la réduction des consommation d’énergie finale (tous usages confondus) sur les bâtiments tertiaires de plus de 1000m2.
Réduction de 40% à horizon 2030
Réduction de 50% à horizon 2040
Réduction de 60% à horizon 2050

Dans l’immédiat, les acteurs tertiaires, doivent déclarer les données relatives à leur patrimoine (consommations énergétiques et année de référence) avant le 30 septembre 2022 sur la plateforme OPERAT.
Les propriétaires devront ensuite mettre en place un plan d’économies d’énergies avec un suivi année après année.
L’opération de transformation de l’ancien siège de la CAFAL à Saint Etienne, que mène actuellement la groupe Tectoniques, anticipe ce nouveau cadre réglementaire. 
Le gain en besoins de chauffage calculé sur l’ensemble du bâtiment est de près de 60%, obtenu avec principalement le remplacement des menuiseries extérieures, l’isolation de la façade par un doublage intérieur et un traitement des ponts thermiques des poteaux de façade.
Une solution en tri-génération gaz est à l’étude (production chaud, froid et électricité à partir de l’énergie gaz). La réduction d’énergie finale ainsi obtenue, tous usages confondus, est aujourd’hui estimée à 50%, permettant d’atteindre les objectifs 2040 du décret tertiaire.

Bois XXL

Le chantier de l’ilot bois et biosourcé à Strasbourg avance. La structure principale (poteaux, contreventement, sommiers contre façades) est en bois lamellé-collé GL24h et GL28h. Le contreventement du bâtiment est assuré par des travées contreventées dans les deux axes, ainsi que par une façade rigidifiée grâce à des assemblages Résix entre poteaux et sommiers. Au stade du montage structurel, en cours actuellement, la dimension et le nombre de ces pièces sont assez impressionnants. Le bâtiment culmine en effet à 29 mètres et doit respecter des contraintes sismiques. Le macro-lot bois est traité par l’entreprise Martin sur la base des études de Charpente Concept.

Pompe à chaleur géothermique à absorption gaz

Construit à Charbonnières dans le Rhône, le programme est composé de deux espaces :  au Nord la Maison des Jeunes et au Sud la Maison des Arts, pour une superficie totale de 1200m².
Le hub énergétique est constitué d’une chaudière à condensation de 52 kW couplée à une pompe à chaleur à absorption gaz de 41 kW, elle-même associée à trois pieux géothermiques verticaux de 120 mètres de profondeur.
Cette production de chaleur est distribuée dans différents circuits : CTA, circuit plancher entre-sol, panneaux rayonnants et unités terminales selon différents régimes d’eau.

La solution pompe à chaleur géothermique à absorption gaz est à la fois la solution la plus novatrice et la plus vertueuse au plan environnemental :  

  • Le bilan énergétique en énergie primaire de la géothermie gaz atteint le meilleur classement face à toutes les autres solutions étudiées (chaudière gaz à condensation, chaudière bois, PAC électrique),
  • Le nombre de sondes géothermiques à implanter dans le sol est réduit de moitié par rapport à une solution pompe à chaleur électrique, d’où un coût global limité,
  • la solution permet de faire du Géocooling (rafraîchissement en période chaude), en switchant la PAC. L’intérêt majeur est de valoriser la fraîcheur relative du sol à faible coût (seule la consommation des 2 pompes de circulation est prise en compte pour distribuer en direct l’eau fraiche dans le circuit plancher).

Cette installation a été remarquablement réalisée par l’entreprise BEALEM que nous saluons pour son professionnalisme.

Thalassothermie

Le groupe Tectoniques travaille actuellement sur un projet de groupe scolaire chauffé et rafraîchi en thalassothermie. Baptisée Massileo et exploitée par Dalkia, la centrale de thalassothermie exploite la mer Méditerranée comme source d’énergie durable afin d’approvisionner en chaleur et en froid le projet urbain Euromed 2, soit un territoire de près de 500.000 m2 dans Marseille.
La centrale émet 80% de C02 en moins qu’une installation classique.

Une première en France pour l’aluminium recyclé

Technal et son fabricant-installateur SMMM réalisent une première en France avec des menuiseries en aluminium recyclé CIRCAL 75R.
Leur taux de matière recyclée post consommation, égal ou supérieur à 75 %, soit 2,0 kg de CO2e/kg d’aluminium en moyenne, participe ainsi à l’obtention du label Or Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM).
Elles habillent quatre équipements publics du quartier de la Gavotte aux Pennes-Mirabeau, au Nord de Marseille, réalisés par le groupe Tectoniques: une médiathèque de 3 000 m2, un restaurant intergénérationnel de 500 couverts, un groupe scolaire de 15 classes ainsi qu’un pôle enfance intégrant une crèche et un Relais Assistantes Maternelles.

Façade mixte bois béton

La façade FMB est constituée d’une ossature bois porteuse et d’une peau extérieure en béton. Son assemblage mécanique est réalisé par des connecteurs SSB.
Ce procédé a été mis au point par ICM structure et AIA studio bois.
Nous allons mettre en oeuvre un procédé équivalent sur l’opération de logements sur Grand Coeur à Nancy. Le dossier de consultation des entreprises est en cours. Cette expérience complète notre précédente opération en façades bois-béton réalisée à Vaulx-en-Velin pour le bailleur social RSH. Nous avions utilisé le procédé Farjot construction qui est un dispositif plus imbriqué, au plan structurel, entre bois et béton. La façade FMB propose au contraire une interface plus claire entre bois et béton et plus conforme à nos attendus actuels. A suivre prochainement sur le chantier de la ZAC Grand Coeur.